So Welcome

So’Boutargue n’est pas l’histoire de la société créée en 1820 de Père en Fils ; mais plutôt un conte des temps modernes.

Si je n’étais pas tombée enceinte, il y a des chances que So’Boutargue n’ait pu jamais voir le jour.

C’est lorsque j’attendais mon deuxième enfant, en Israël, que tout a commencé.

Des envies folles de boutargues me taraudaient et par hasard, en baladant sur le port de pêche de Ashdod, j’ai pu trouver quelques poches d’œuf de Mulet. 

Ni une ni deux, j’en achète et j’appelle mon père Gerard afin d’un connaitre la recette.

Avec mon « nez » de femme enceinte, je décide de faire la boutargue moins salée et plus moelleuse (j’aime bien quand ça colle un peu dans les dents mais pas trop).

Frustrée de ne pas pourvoir me faire un petit shot de Boukha pendant les apéros, me vient l’idée folle d’affiner les boutargues dans des eaux de vie comme le Pastis, le Whisky ou la Boukha. 

C’est un peu comme le gâteau parfumé au Rhum, reste le gout sans la teneur alcoolisée.

Et quelle idée !! Des notes de figues séchées et de soleil pour celles à la Boukha, de la fraicheur en début de bouche pour celles à l’anis et une rondeur étonnante pour celles au whisky.


Pour la petite anecdote, ma fille Liv est venue au monde rousse, orange boutargue.

Poussée par la ferveur de mon père et de mes amis, fans de So’Boutargue, j’ai laissé tomber mon métier de banquière et me consacra à la fabrication de ces précieuses poches d’œufs.

Face aux difficultés de l’aventure, je sollicitai l’aide mon père, (société familiale de fille en père donc).

C’est ainsi que je partis avec enfants et mari et m’installa à Cotignac au milieu des vignes et des oliviers, village de pierre sèche, dotée d’une histoire juive millénaire.

So’Boutargue est né en 2017..


© Copyright 2020 - So'Boutargue CentralWeb